Les bons arguments pour bien négocier son prêt immobilier

home

L’obtention d’un crédit immobilier nécessite plusieurs étapes. L’une de ces étapes, à la fois essentielle et incontournable, consiste à négocier avec son banquier afin de souscrire au prêt le plus avantageux. Il ne s’agit pas uniquement de réduire les taux d’intérêt, mais également de bénéficier des avantages sur les frais de dossier, les assurances, les pénalités de remboursement anticipé… Pour ce faire, voici les bons arguments permettant de bien négocier son prêt immobilier.

L’apport personnel : un argument de taille pour négocier un prêt immobilier

Bien qu’il est tout à fait possible de souscrire à un crédit immobilier sans un apport personnel, rares sont les banques qui consentent à ce type de prêt sans un apport personnel de l’emprunteur. Ainsi, afin de favoriser la recevabilité de sa demande de crédit immobilier auprès d’une banque, il est important d’apporter au minimum 10 % du montant à emprunter.
Cette somme permet de couvrir les frais de garantie ainsi que les frais de notaire. Comme l’apport demandé par les banques n’est pas toujours les mêmes, le souscripteur se doit de bien se renseigner sur les conditions des sociétés bancaires et effectuer des comparaisons en suivant ce lien. Pour ceux qui disposent d’un apport plus conséquent, il sera encore plus facile de négocier son prêt immobilier et dans la même mesure, d’obtenir une réduction des taux.

Avoir un taux d’endettement faible

Le fait d’avoir un taux d’endettement faible ou en dessous de la moyenne constitue un autre argument important pris en compte par les banquiers lors de la négociation d’un crédit immobilier. En effet, il faut savoir que la capacité ou le taux d’endettement d’une personne est déterminé à travers la différence entre ses revenus et ses charges financières mensuels.
D’une manière générale, le taux d’endettement d’un souscripteur ne doit pas dépasser 33 % de ses revenus afin de lui permettre de vivre confortablement après le paiement de ses charges. À cet effet, un emprunteur sera considéré comme un bon profil si son taux d’endettement est inférieur à 15 %. Mettre cet argument en avant permettra au souscripteur de mieux négocier son crédit immobilier.

Bien valoriser son profil emprunteur

Avant de valider un crédit immobilier, le banquier étudie scrupuleusement le profil de l’emprunteur afin d’être sûr que celui-ci sera bien en mesure de rembourser le prêt. Dans cette mesure, savoir valoriser son profil emprunteur constitue un argument de taille pour négocier le financement de son bien immobilier auprès d’une banque.
Pour cela, le souscripteur se doit de montrer qu’il gère bien ses comptes en n’ayant ni de découvert ni de problème de paiement concernant ses emprunts en cours. Par ailleurs, une bonne situation professionnelle est un critère très bien perçu par les banques. Effectivement, ces dernières prendront en compte le statut de l’emprunteur, à savoir s’il est un cadre ou un simple employé, son ancienneté, son âge ainsi que sa capacité d’évolution de carrière.

Fournir un dossier complet

Afin de mieux négocier sa demande de prêt immobilier, le souscripteur doit fournir un dossier complet lors de son rendez-vous avec son banquier. En effet, depuis quelque temps, les sociétés bancaires sont devenues de plus en plus prudentes par rapport au financement des projets immobiliers. Ainsi, elles prennent en compte le sérieux des emprunteurs lors de l’évaluation de leur dossier.
À cet effet, pour offrir une image à la fois rassurante et convaincante à son interlocuteur, il est dans l’intérêt du souscripteur de présenter un dossier complet lors de sa souscription à un crédit immobilier. D’une manière générale, les documents requis sont les deux derniers avis d’imposition, le compromis de vente s’il est déjà signé, les trois dernières fiches de paie, les trois derniers relevés bancaires, une pièce d’identité ainsi qu’un justificatif de domicile.

standard

Have your say

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.