Fluctuations dans les prix de l’immobilier à Marrakech et au Maroc

Marrakech

Le Maroc est un pays où le secteur immobilier occupe une place prépondérante, c’est une activité qui évolue beaucoup en fonction des changements dans l’économie et des influences locales. 2017 marque une tendance assez timide et des baisses de prix dans la majorité des villes marocaines. Marrakech et Tanger ont été épargnées par cette tendance du fait de leur stabilité. Faisons un tour d’horizon de la situation dans quelques-unes des grandes villes marocaines. Commençons par la ville de Rabat, la capitale du royaume qui affiche une croissance de 1,76% en début d’année, en comparaison à la fin de l’année 2016. Le prix moyen du mètre carré pour les appartements s’affiche désormais à 14 717 dirhams. Par contre si on fait la même comparaison avec le mois de janvier 2016, on constate que Rabat a connu la baisse des prix la plus importante du pays avec -13,34% sur les prix des appartements. En effet, en janvier 2016, le prix du mètre carré pour un appartement à Rabat s’élevait à 16 982 dirhams.

Le changement de prix reste fonction du quartier, ainsi dans le quartier Riad, le plus cher de la ville, les prix sont restés les mêmes durant les 12 derniers mois, affichant un prix de 19 394 dirhams au mètre carré. Pourtant, dans le quartier Agdal, on note une baisse des prix des appartements à hauteur de 9% en une année pour se retrouver à 16 638 dirhams le mètre carré en janvier 2017. Dans la ville de Marrakech http://cityguide-marrakech.blogspot.com/, l’année 2017 montre une stabilité des prix dans le secteur, surtout en ce qui concerne les appartements. En comparaison au mois de décembre 2016, on observe une croissance de 1% qui fait qu’en janvier 2017 le prix du mètre carré se situait à 15 632 dirhams. Positionnant ainsi Marrakech comme la deuxième ville la plus chère du Maroc.

C’est sans doute une belle évolution que l’on observe par rapport à l’année dernière dans la ville de Marrakech, avec une croissance globale de 14,43% environ sur le prix du mètre carré. Cette évolution du prix est plus marquée dans les quartiers populaires. Nous pouvons par exemple citer le cas du quartier Mhamid qui affiche une augmentation de 36% sur les douze mois qui viennent de s’écouler. La progression a également touché les quartiers les plus sollicités de Marrakech comme Guéliz dont les prix au mètre carré ont augmenté de 6,08%, au quartier Agdal, cette augmentation est d’environ 27,77%, à Majorelle elle est d’environ 22,73%. Le principal recul est observé à Amelkis à cause des projets immobiliers de luxe qui y sont en cours et qui ont un peu perdu de leur superbe. Du coup dans ce quartier les prix au mètre carré ont connu un léger recul à hauteur de -12% sur l’année écoulée.

standard

Have your say

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.