Passage à la carte grise électronique en Algérie

carte grise

La carte grise est un document qui est utilisé non seulement pour que l’on puisse identifier les véhicules, mais ce document donne aussi l’autorisation aux mêmes véhicules de circuler sur les routes en toute légalité. Ce document était à la base délivré par les préfectures ou les sous-préfectures, désormais en France on peut l’obtenir en faisant l’ensemble de la démarche sur des sites internet professionnels qui vous assurent une transaction libre de contraintes et rapide, pour une livraison de votre carte grise 48 h plus tard. En Algérie comme ailleurs, les automobilistes doivent également posséder de cartes grises pour leurs véhicules sur le site https://www.commandersacartegrise.com/. C’est officiel, 2017 est l’année du changement pour ce document en Algérie, car il deviendra électronique.

Le terme « électronique » peut poser des problèmes d’interprétation, raison pour laquelle les autorités l’ont vu et revue afin de l’utiliser de la meilleure des manières. Selon l’annonce du Ministère de l’Intérieur et des collectivités locales d’Algérie, les usagers de la route algériens utiliseront dès 2017 des cartes grises électroniques et les permis de conduire biométriques. Le ministre a tenu à préciser que ce département est responsable du développement des documents administratifs et la transition se fera progressivement pour que tout le monde obtienne ces documents en opposition aux anciens documents. Sur le plan technique, le terme « électronique » a été récemment utilisé pour parler des certificats d’immatriculation. Avant cela, le gouvernement parlait souvent de carte grise biométrique qui a été révélée comme étant un abus de langage quand on considère que la biométrie est associée aux êtres vivants.

Le terme biométrie signifie concrètement « mesure du vivant » avec bio qui signifie vivant et métrie qui signifie mesure. En conclusion le terme biométrique peut être associé à des informations liées à la personne physique et à un aspect plus biologique notamment en parlant du détenteur du document. Biométrique correspond donc mieux à des documents comme le passeport ou le permis de conduire. Le terme électronique est beaucoup plus adapté lorsqu’il s’agit de carte grise puisqu’on parle d’un véhicule qui n’a rien d’humain ni de biologique, puisque les engins ne possèdent pas d’empreintes digitales et encore moins de groupe sanguin. C’est pour cette raison que les autorités algériennes ont modifié la dénomination des nouvelles cartes grises en optant pour des cartes grises électroniques. Restons attentifs et assistons à l’évolution du système d’immatriculation des véhicules en Algérie qui imposera certainement aux usagers de refaire leurs anciennes cartes.

standard

Have your say

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.