Place de l’immobilier dans le patrimoine des ménages à Marrakech et au Maroc

vente villa hivernage marrakech

Selon les derniers chiffres de Bank Al-Maghrib, les ménages marocains sont surendettés, un peu plus chaque année. Les principales raisons de cet endettement sont l’investissement immobilier et les crédits à la consommation. Les ménages marocains résidents à l’étranger ne dérogent pas à la règle, ils empruntent de fortes sommes pour assurer leur investissement immobilier à Marrakech avec ChicRiad ou dans les autres villes du Maroc. Cela n’empêche pas les ménages de disposer d’un certain patrimoine financier. Patrimoine qui connait une bonne dynamique depuis quelques années. En effet, en fin 2014, on observe que les placements mobiliers des ménages ont augmenté de manière forte, tout comme leurs versements dans les banques. Au total en 2014, les ménages marocains possèdent la somme de 655 milliards de dirhams en patrimoine financier, une progression d’environ 7%. On observe donc une différence par rapport à la ventilation de 7,3% observée en 2013.

Toujours d’après Bank Al-Maghrib, cette hausse est le reflet partiel de l’accroissement non récurrent qui est associé à la contribution que le gouvernement a décidée. La constitution du patrimoine des ménages marocains, résidents ou non au Maroc, a quelque peu changé en 2014. En 2013 les versements dans les banques se chiffraient à 82% en 2013, alors qu’en 2014 ils se chiffraient à 80%, pour un total d’environ 536 milliards de dirhams. Ces versements dans les banques sont donc en hausse de 6,6%. Des versements qui servent parfois à investir dans des projets immobiliers à Marrakech ou ailleurs au Maroc. Dans le cadre des dépôts en banque, les dépôts à vue représentent 56%, pendant que les comptes d’épargne ont atteint en fin 2014 la barre de 24% de l’ensemble des dépôts enregistrés.

Les investissements dans les biens immobiliers à Marrakech et autres biens durables ont également augmenté, ils représentaient 10% en 2013 et 12% en 2014. Soit une augmentation de 2% dans un intervalle d’une année. La contribution des investissements mobiliers contribue à hauteur de 67 milliards dans le patrimoine financier des ménages marocains, une progression de 9,7% par rapport à l’année 2013. Les investissements immobiliers représentent la part la plus importante des placements des ménages, à hauteur de 87%, une augmentation de 3 points par rapport à l’année 2013. Quant à la part des titres de créance privés, elle a baissé de 3%, passant de 8% en 2013 à 5% en 2014. Depuis cinq ans, on remarque que la part de l’assurance-vie est assez constante et se maintient à 8%, soit un montant global de 52 milliards de dirhams à la fin de l’année 2014.

standard

Have your say

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.