Comment passer de bonnes vacances dans un riad à Marrakech ?

meilleur riad à Marrakech

Marrakech est la ville touristique par excellence au Maroc. Elle accueille chaque année des millions de touristes venus des quatre coins du globe. Il faut dire que cette petite ville ensoleillée à tout pour plaire ! Comment passer de bonnes vacances dans un riad à Marrakech ?

Choisir son riad à Marrakech !

chambre riad al rimal

Le riad Alrimal est un excellent mode d’hébergement lors d’un séjour à Marrakech. Il permet de disposer d’un espace à taille humaine à quelques minutes seulement des grands monuments de la ville comme la Place Jemâa-el-Fna (mondialement connue et reconnue) mais également de pouvoir profiter d’un séjour au calme, loin du tumulte des grands boulevards et des hôtels impersonnels.

Un riad est une maison traditionnelle, ancienne, située dans la plupart des médinas du Maroc. Ces maisons se situent à l’intérieur des remparts qui sont les premières frontières de la ville lors de sa création au XIIème siècle pour Marrakech. Les remparts permettaient de se protéger des envahisseurs et les petites ruelles de conserver une certaine fraicheur dans les quartiers. Lors de votre séjour dans un riad à Marrakech, vous pourrez prendre le temps de découvrir ces maisons, leur histoire et surtout de vous renseigner auprès des anciens et des habitants du derb où vous séjournerez.

Si vous venez à Marrakech pour la toute première fois, il est préférable de choisir un riad situé non loin de la Place Jemâa-el-Fna ou facilement accessible à pied pour éviter de se perdre ou de se fatiguer si vous avez des enfants en bas âge. Séjournez dans un riad à Marrakech est une expérience unique, humaine et pleine de partage. A découvrir sans attendre lors de vos prochaines vacances.

Que faire durant son séjour à Marrakech ?

Marrakech est une ville pleine de vie, joyeuse et parfaite pour des vacances en famille, entre amis et même en couple que ce soit pour se détendre, prendre du bon temps, faire des découvertes ou tout simplement faire la fête. Tous les voyageurs y trouveront leur bonheur ! Peu importe ce qu’ils sont venus chercher au départ.

Lors de votre séjour, de nombreuses opportunités s’offrent à vous en matière de découverte. Vous pourrez prendre le temps d’aller admirer les monuments historiques de la ville comme le Musée de Marrakech, le Palais Bahia ou Badii, la Médersa Ben Youssef, le Jardin Majorelle, le bassin de la Ménara, la Place Jemâa-el-Fna et bien d’autres.

Pour ceux qui ont simplement envie d’en profiter, vous n’aurez que l’embarras du choix avec des piscines à foison, des restaurants, des bars, des boites de nuits, des agences d’aventure pour faire du quad, du cheval, un vol en montgolfière, du parachute,… Tous vos rêves deviennent possibles et se concrétisent à Marrakech.

Excellent séjour à tous dans un riad à Marrakech.

standard

Costa Blanca, perle de l’immobilier en Espagne

investissement-espagne

L’immobilier en Espagne est un maillon de la chaîne économique, qui a une grande importance et qui pèse de tout son poids. Comme dans tous les secteurs d’une économie, la filière affiche des périodes de forte activité et d’autres pendant lesquelles les performances ne sont pas aussi bonnes. Certaines zones sont plus intéressantes que d’autres. De multiples facteurs entrent en jeu dans la situation et l’état de la filière. Costa Blanca est une destination qui attire beaucoup de visiteurs en Espagne depuis plusieurs années, même pendant les périodes froides de l’année. La plupart des touristes viennent pour quelques jours, d’autres plusieurs semaines et certains préfèrent aller et venir à leur guise. Pour avoir une idée de l’ampleur de la chose, Costa Blanca accueille 5 millions de visiteurs par an, avec le temps, beaucoup de personnes se sont lancées dans les investissements immobiliers. Pour mener à bien vos investissements dans ce secteur, contactez Immobilier Cap Sud

Les atouts de Costa Blanca

Costa Blanca présente de nombreux atouts qui poussent les populations locales et étrangères à investir dans le secteur immobilier en Espagne, précisément dans cette région. L’un des principaux atouts de cette région est le climat, le soleil brille pratiquement 360 jours sur 365 dans l’année. Le paysage est orné d’amandiers et d’orangers que les touristes prennent plaisir à découvrir encore et encore. Les plages de sable fin aux alentours des marais salants côtoient les vergers, les falaises, et les chaînes montagneuses habitées par des arbres à pins, le tout sur plus de 218 kilomètres. Le cœur de la ville abrite neuf parcs naturels, mais aussi des parcs animaliers et aquatiques, sans oublier le très célèbre parc Terra Mitica dont la notoriété parmi les parcs d’attractions en Europe est faite. Costa Blanca c’est aussi 25 clubs nautiques, 22 terrains de golf, des musées et autres sites archéologiques. Des infrastructures que les randonneurs, les sportifs et les passionnés de culture ne manqueront pas d’apprécier.

30 % des résidents de Costa Blanca sont des étrangers, du fait de tous ses atouts. Sur le plan des biens immobiliers en Espagne, Costa Blanca offre de nombreuses opportunités. En fonction de sa localisation, de son type et de son prix, chaque maison a ses caractéristiques. Pourtant, dans les différentes parties de Costa Blanca, nous retrouvons une large variété de biens. À Benidorm qui est la capitale, on retrouve surtout des résidences modernes dans un environnement tout aussi moderne. À Benitachell, ceux qui recherchent la tranquillité seront comblés, tandis qu’à Moraira le port de pêche donne du charme à l’environnement dans un style méditerranéen.

standard

Perspectives pour le carburant de la cheminée à l’éthanol en Europe

Bio-cheminée Clement Noir

En Europe la protection de l’environnement a atteint des sommets au point où les États membres ont pris des mesures afin de limiter l’émission des gaz à effet de serre, cela passe notamment par l’augmentation de la production et de la consommation de biocarburants selon certaines règles imposées par la directive Européenne énergies renouvelables et auxquelles sont soumis les États membres. Il est vrai que la consommation de biocarburants a augmenté depuis quelques années dans les États Européens mais cette consommation n’atteint pas toujours les objectifs fixés par la directive. Des mesures sont donc à prendre afin que ces objectifs soient atteints à l’horizon 2020. C’est une tâche où l’implication de chacun des acteurs est primordiale afin que les objectifs soient atteints et que la diminution de l’émission des GES soit effective. Les biocarburants sont utilisés dans les véhicules, pour fournir de l’énergie dans les domiciles mais aussi dans certains équipements domestiques comme la cheminée à l’éthanol. Vous pouvez trouver des modèles différents de cheminées de ce genre sur www.biofactory.fr/lstsscat-cheminees-bioethanol-murales .

Perspectives du biocarburant à l’horizon 2020 en Europe

 

Bio-cheminée noir

La consommation de biocarburants a prouvé son efficacité dans la préservation de l’environnement depuis plusieurs années. Les véhicules utilisent un carburant mixte, qui comprend 10% de bio éthanol et 90% de carburant normal, avec le biodiesel ce sont les biocarburants qui sont les plus utilisés. Le bio éthanol est aussi un carburant très utilisé, celui-là est utilisé par les foyers dans les cheminées à l’éthanol. L’avantage de ce carburant et des équipements qui les utilisent est que la production de fumée et annulée, la production de saletés comme les cendres est absente, l’entretien des équipements devient facile puisque ces équipements ne produisent pas vraiment de saleté et le point essentiel est que la production et l’émission de gaz à effet de serre est réduite d’un grand pourcentage.

En Europe l’objectif est une consommation plus grande de biocarburants plus durables. Les foyers devraient se servir de carburants durables pour leur cheminée à l’éthanol afin que les objectifs à l’horizon 2020 soient atteints. On retient qu’en 2011, la consommation se chiffrait à environ 13,6 millions de tonnes de biocarburants. Toutefois les objectifs ne sont pas encore atteints. Les États membres de cette initiative dans l’Union Européenne prévoient une consommation de biocarburants se chiffrant à 19 778 Kilos tonnes en 2015, cette consommation serait répartie comme suit : 4 968 ktep en bio éthanol, 268 ktep d’autres biocarburants et 14 542 ktep en biodiesel. L’objectif ultime est qu’en 2020, cette consommation passe à 29 475 ktep dont 7 307 ktep en bio éthanol, 21 649 ktep en bio diesel et 789 ktep pour les autres biocarburants. Pour le moment, le retard accumulé ne porte pas préjudice aux objectifs puisqu’il y a encore quelques années avant 2020.

standard

Les critères pour le carburant de la cheminée à l’éthanol

cheminée à l’éthanol dans votre salon

Dans le souci de préserver l’environnement qui se détériore de plus en plus, les autorités et les États Européens ont mis en place un certain nombre de mesures dans le but de réduire l’émission des gaz à effet de serre, en abrégés GES. Parmi ces mesures, il y a l’encouragement à la consommation des biocarburants qui par leur nature limitent le nombre de déchets émis et favorisent ainsi la préservation de la couche d’ozone. L’utilisation de la cheminée à l’éthanol entre dans le cadre de cette nouvelle politique qui vise à atteindre des objectifs jusqu’à l’horizon 2020. Ce type de cheminées peut se trouver sur le site Bio Factory. Dans le cadre de cette même politique, nous pouvons trouver les critères de durabilité des biocarburants énoncés par la directive énergie renouvelable.

Les critères de durabilité par la directive énergie renouvelable

Les critères de durabilité imposés par la directive énergie renouvelable, regroupent un ensemble d’exigences que les biocarburants et les États qui en importent ou en distribuent doivent respecter afin que leur biocarburant soit déclaré « aux normes ». Ceci n’a pas eu qu’un effet positif, car autant il est vrai que la consommation de biocarburants en Europe a augmenté, autant la consommation de biocarburants dans le secteur des transports a diminué. Pourtant, la consommation de biocarburants pour des équipements comme la cheminée à l’éthanol a augmenté. Parmi ces critères nous avons en premier, la réduction obligatoire de l’émission des gaz à effet de serre pour un minimum de 35% en comparaison aux carburants qui circulent déjà sur le marché. Cette réduction devra passer à au moins 50% en 2017 et à 60% à l’horizon 2018. Ensuite, les biocarburants ne doivent pas être faits à partir de terres qui abritent une grande biodiversité ou qui comprennent de grandes doses de carbone ou même de tourbières.

D’autres critères touchent le carburant utilisé dans la cheminée à l’éthanol, entre autres, la production de ces biocarburants doit se faire dans le respect de conditions agro-environnementales assez strictes. Les producteurs de biocarburants ont la possibilité de faire vérifier la conformité de leur carburant à ces normes, selon trois méthodes. Premièrement, un système d’évaluation national géré par l’Etat membre de l’Union Européenne, deuxièmement un système volontaire géré par les opérateurs économiques eux-mêmes. Ce système est en accord avec 8 systèmes déjà reconnus par l’Union Européenne, ce sont entre autres les systèmes de certifications RSB EU RED, RTRS EU RED, RBSA, Bonsucro EU, Greenergie, Ensus, ISCC ou encore 2BSvs. D’autres certifications sont en cours d’étude pour entrer dans cette catégorie, notamment REDcert ou RSPO. Il est également prévu de mettre en place des accords bilatéraux ou multilatéraux entre l’Union Européenne et d’autres pays.

standard