Votre agence immobilière vous trouve des biens de qualité à Marrakech

immobilier a Marrakech

Une nouvelle cité d’affaires, de bien-être, de santé et de loisirs a été officiellement lancée sur la rive nord du Bouregreg : il s’agit de Green Tech valley. Le projet se situe au cœur du nouveau quartier d’affaires Bab El Bahr, le long du Pont Hassan II. Le projet est estimé à un cout global de 2,5 milliards de dirhams qui seront étalés sur trois années. Le projet est développé par SMI, une filiale de Marita Group. Précisons que la Green Tech Valley s’étend sur une superficie de 3,5 hectares et que les travaux débuteront au premier semestre 2016 et la livraison est prévue pour la fin de l’année 2018. À partir de cette date, même Cote Medina votre agence immobilière à Marrakech pourra vous trouver des logements dans cet espace privilégié. Ce projet permettra aux clients et même aux citoyens de bénéficier de nombreux services. Précisons que Green Tech sera ouvert aux citoyens toute la semaine afin de bénéficier des soins, faire leurs courses, etc.

Parmi les prestations dont il est possible de bénéficier sur place, nous pouvons citer le Green Mall, les logements écoconstruits, le quartier des affaires, mais aussi la cité médicale dans laquelle seront pratiquées les thérapies alternatives. Des informations que les agences immobilières à Marrakech et ailleurs dans le Maroc pourront partager aux personnes désireuses d’acquérir un bien dans ce projet. Green Tech Valley est réalisé grâce au partenariat avec la Banque islamique pour le développement.

Le projet devrait satisfaire un double objectif sociologique et économique. Sur le plan économique, la ville de Salé en bénéficiera grâce à la création de 11 000 emplois à la fois directs et indirects. De plus, l’aménagement de la vallée du Bouregreg a pour objectif de réhabiliter et faire connaître le fleuve Bouregreg et sa rive, afin que les habitants des villes de Rabat et de Salé puissent bénéficier d’un lieu pour se détendre. Même les habitants du Sud marocain pourront contacter une agence immobilière à Marrakech ou ailleurs, pour y obtenir des logements. Le chantier a été lancé en 2006 et il est basé sur quatre axes principaux qui en sont les fondations. Ce sont la protection de l’environnement de la vallée, la préservation et la réhabilitation du patrimoine national, la démarche sociale et l’action citoyenne, et enfin l’amélioration du cadre de vie des populations de cette région.

standard

Le Radisson Blu symbole de modernité et de luxe à Marrakech

Marrakech

Guéliz est l’un des derniers quartiers de la ville de Marrakech http://bonplanmarrakech.blog.fc2.com/, il a été construit essentiellement par les Français et on y retrouve, immeubles, grandes avenues, hôtels, restaurants chics, et surtout des boutiques de luxe. De quoi intéresser une cible de touristes en quête de modernité dans un environnement marocain qui a su garder son charme particulier. Le Radisson Blu, hôtel 5 étoiles, vient d’ouvrir ses portes sur l’avenue Mohammed V, c’est le premier hôtel 5 étoiles de la ville. L’enseigne regroupe 1400 hôtels à travers 115 pays et ambitionne d’être le symbole représentatif de ce nouveau Marrakech. Vous trouverez dans cet hôtel 198 grandes chambres et suites avec des baignoires grand luxe, du fabricant Starck, un patio qui donne sur toutes les chambres en rappel à l’architecture des Riad que l’on retrouve dans la Médina, une piscine chauffée de 17m x 7m assez impressionnante. Les propriétaires de l’hôtel envisagent d’ailleurs d’ouvrir un roof top avec un bar et un bassin de nage, afin de permettre aux clients d’en profiter dans une ambiance qui rendra ce lieu incontournable.

Avec son restaurant Lila, le Radisson Blu devient déjà un lieu dont tout le monde parle à Marrakech. On peut y déguster de la cuisine locale, mais aussi de la cuisine internationale, c’est déjà un lieu de référence pour les connaisseurs. Le bar à cocktails rajoute à la chaleur de l’endroit, grâce aux nombreuses créations proposées par Tarik et l’hospitalité de Diola qui vous oriente, informe et rassure quand vous arrivez. L’orchestre de jazz-rock-pop fait pétiller l’hôtel tous les soirs grâce à ses prestations live et un studio web radio grandeur nature qui diffuse les concerts, nous sommes véritablement dans le 21e siècle. Comment résister à ce lieu pendant son séjour à Marrakech ?

Selon Fabrice Castellorizios, Directeur général de l’hôtel, Guéliz serait à Marrakech ce que Tribeca représente dans la ville de New York. Des déclarations que l’on prend tout de même avec des pincettes. Rappelons tout de même que le climat de fréquentation touristique actuel est assez morose du côté de Marrakech. De plus, est-ce que cet hôtel arrivera à changer les habitudes de toute une ville qui est assez tournée vers les activités de jour avec la médina ou encore la Palmeraie ? Pour l’heure, on se réjouit du fait que l’âme de Marrakech ne s’attache pas véritablement aux nuances, de part et d’autre du centre commercial géant Carré Eden, on retrouve encore des vendeurs de maroquinerie et lunettes de marque, qui sont issus de la contrefaçon et 100% toc. Les cireurs de chaussures redonnent, de l’éclat à vos souliers pour quelques pièces et les chauffeurs de taxi continuent à parler de compteur cassé, Marrakech garde toujours son esprit traditionnel au fond.

standard

Fluctuations dans les prix de l’immobilier à Marrakech et au Maroc

Marrakech

Le Maroc est un pays où le secteur immobilier occupe une place prépondérante, c’est une activité qui évolue beaucoup en fonction des changements dans l’économie et des influences locales. 2017 marque une tendance assez timide et des baisses de prix dans la majorité des villes marocaines. Marrakech et Tanger ont été épargnées par cette tendance du fait de leur stabilité. Faisons un tour d’horizon de la situation dans quelques-unes des grandes villes marocaines. Commençons par la ville de Rabat, la capitale du royaume qui affiche une croissance de 1,76% en début d’année, en comparaison à la fin de l’année 2016. Le prix moyen du mètre carré pour les appartements s’affiche désormais à 14 717 dirhams. Par contre si on fait la même comparaison avec le mois de janvier 2016, on constate que Rabat a connu la baisse des prix la plus importante du pays avec -13,34% sur les prix des appartements. En effet, en janvier 2016, le prix du mètre carré pour un appartement à Rabat s’élevait à 16 982 dirhams.

Le changement de prix reste fonction du quartier, ainsi dans le quartier Riad, le plus cher de la ville, les prix sont restés les mêmes durant les 12 derniers mois, affichant un prix de 19 394 dirhams au mètre carré. Pourtant, dans le quartier Agdal, on note une baisse des prix des appartements à hauteur de 9% en une année pour se retrouver à 16 638 dirhams le mètre carré en janvier 2017. Dans la ville de Marrakech http://cityguide-marrakech.blogspot.com/, l’année 2017 montre une stabilité des prix dans le secteur, surtout en ce qui concerne les appartements. En comparaison au mois de décembre 2016, on observe une croissance de 1% qui fait qu’en janvier 2017 le prix du mètre carré se situait à 15 632 dirhams. Positionnant ainsi Marrakech comme la deuxième ville la plus chère du Maroc.

C’est sans doute une belle évolution que l’on observe par rapport à l’année dernière dans la ville de Marrakech, avec une croissance globale de 14,43% environ sur le prix du mètre carré. Cette évolution du prix est plus marquée dans les quartiers populaires. Nous pouvons par exemple citer le cas du quartier Mhamid qui affiche une augmentation de 36% sur les douze mois qui viennent de s’écouler. La progression a également touché les quartiers les plus sollicités de Marrakech comme Guéliz dont les prix au mètre carré ont augmenté de 6,08%, au quartier Agdal, cette augmentation est d’environ 27,77%, à Majorelle elle est d’environ 22,73%. Le principal recul est observé à Amelkis à cause des projets immobiliers de luxe qui y sont en cours et qui ont un peu perdu de leur superbe. Du coup dans ce quartier les prix au mètre carré ont connu un léger recul à hauteur de -12% sur l’année écoulée.

standard

Partir à la découverte des incontournables de l’Argentine

Argentine

Située en Amérique du Sud, l’Argentine couvre une superficie de 2 766 890 km². Avec sa beauté naturelle composée de cordillères, de chutes d’eau et de paysages à couper le souffle formés par des forêts verdoyantes, cet immense pays est une destination de choix pour les bourlingueurs à la recherche d’un dépaysement et d’aventure. Les routards peuvent commencer leur circuit par un périple au glacier Perito Moreno. Il s’agit d’un site à ne pas rater lors d’un séjour Argentine. Cette formation géologique se trouve à 80 km à l’ouest de la ville d’El Calafate, dans le parc national Los Glaciares. Mesurant 15 km de long et 5 km de large, elle est la 3e plus grande calotte glaciaire de la planète. Par ailleurs, il est facile de s’y rendre. Il y a des passerelles qui y mènent depuis l’autre rive de Lago. Outre cela, les globe-trotters ont la possibilité de faire une croisière en bateau sur le lac où ce bloc de glace se jette.

Les activités à entreprendre à Miramar

En Argentine, il y a plusieurs sites qui offrent plusieurs activités comme celles observées à Miramar. Cette station balnéaire est localisée dans la province de Buenos Aires. Sa célébrité est due à son cadre calme et paisible. Cette ville côtière est une bonne adresse pour des touristes voyageant en famille. Au-delà de ses plages de sable, on y trouve de nombreux espaces verts propices à la détente. Miramar abrite aussi d’autres attraits, notamment un terrain de golf, un musée, etc. Par ailleurs, ce coin paradisiaque possède d’immenses dunes qui font sa particularité. Ainsi, les globe-trotters ont la possibilité de sillonner les environs à bord d’un quad ou de se balader à cheval. Ils peuvent également réaliser une promenade le long des rivières Durazno et Brisquitas. À titre d’information, la meilleure période pour visiter cet endroit est celle comprise entre janvier et mars. Les mois qui suivent, les voyageurs peuvent garder le même thème de séjour en entamant un voyage aventure aux États-Unis. En effet, cette destination regorge également de stations balnéaires. De plus, ces dernières ont l’honneur d’être l’une des plus belles plages du monde.

Les fêtes typiques de l’Argentine

Mis à part les sites incontournables, les évènements sont aussi immanquables en Argentine. La fête de la révolution du 25 mai, par exemple, est un grand jour pour ce pays. Elle marque l’obtention de l’indépendance de cette contrée en 1810. À cette occasion, les familles mangent ensemble des plats traditionnels tels que les empanadas de viande et des pastelitos. Pendant cette festivité, les voyageurs peuvent assister à des défilés sur l’avenue de Mayo en habit de l’époque colonial. Outre cela, le Díadel tango est une célébration à ne pas rater. Il se déroule tous les ans le 11 décembre, la date d’anniversaire des créateurs de cette chorégraphie. C’est la journée nationale du tango à Buenos Aires. Durant ce moment, des manifestations sont organisées comme les milongas dans la rue de la ville, un spectacle qui impressionnera les routards.

standard

Comment votre enfant peut-il profiter de sa trottinette électrique même sous la pluie ?

trottinette electrique

Les enfants aiment bien s’amuser, peu importe le temps qu’il fait. Il se pourrait qu’un jour de pluie votre enfant veuille bien aller jour avec sa trottinette, ou plus vraisemblablement qu’il commence à pleuvoir pendant que votre enfant est en train de jouer dehors. C’est dans ces moments que les accessoires peuvent se montrer très utiles et pratiques. L’idéal est d’avoir toujours sur soi, dans un sac un accessoire qui vous protégera vous ou votre enfant pendant les jours de pluie. Le Fulap est un accessoire qui a cette capacité de protection. Le Poncho Fulap est un outil de protection qui est assez bien conçu, premièrement parce qu’il est possible de l’avoir toujours avec soi même lorsqu’il ne pleut pas. Ah oui, il vous est sûrement déjà arrivé de regretter de ne pas avoir emporté votre parapluie avec vous parce qu’il est encombrant de sortir avec ?

Fulap est doté d’une boucle à fixer à un sac ou à une selle de vélo, ainsi vous pouvez l’emmener partout avec vous, sans qu’il vous encombre. Vous pourrez ainsi avoir votre poncho à disposition dès le moindre changement de météo. Vous serez surpris de vous rendre compte que ce n’est pas l’atout principal que le poncho offre au conducteur de trottinette électrique pour enfant sur le site https://trottinetteelectriqueattitude.wordpress.com/. Cet accessoire est avant tout un vêtement technique qui est pensé pour que les conducteurs de véhicules légers comme le vélo puissent bouger sans être gênés. Cela est possible grâce au double élastique fixé à la capuche qui assure un mouvement de tête fluide. De plus, il est doté d’une visière afin de protéger ceux qui portent des lunettes.

Si vous êtes un cycliste et non un conducteur de trottinette électrique pour enfant, le poncho Fulap vous conviendra parfaitement. Il est également doté d’un élastique qui lui permet de s’étirer pour recouvrir la selle et le guidon de votre vélo. Cela semble simple, mais c’est une astuce qui permet d’éviter la prise au vent. Contrairement aux autres ponchos, celui-là ne s’envole pas et ne vous passe pas par-dessus la tête à cause d’un courant d’air. Il reste toujours bien en place en protégeant vos mains et tout votre corps. Malgré la pluie et le vent, cet accessoire vous garde bien au chaud au quotidien. Fait d’une matière qui ne retient pas les gouttes d’eau, cet équipement a la capacité de sécher totalement en quelques minutes seulement. Ensuite vous pourrez le ranger dans sa housse jusqu’à la prochaine utilisation. Le poncho Fulap est disponible en trois couleurs : le noir, le jaune et le rouge.

standard

Quel avenir pour le secteur immobilier à Tanger, ville voisine de Marrakech ?

immobilier au maroc

Autant que les autres grandes villes du Maroc, la ville de Tanger connaît de nombreux projets qui participent à son développement économique, surtout sur le plan de l’immobilier. L’Union des promoteurs immobiliers au maroc est un organe suffisamment bien placé pour maitriser les tenants et les aboutissants du développement immobilier de la ville. Selon Issa Ben Yaakoub, président de cette structure, les professionnels du secteur immobilier de Tanger ne peuvent que se montrer optimistes quand on observe les nombreux projets de réaménagement et de restructuration du cadre de vie et de l’embellissement de la ville qui sont en cours de développement dans le cadre du projet Tanger-Métropole. Ce projet rendra Tanger beaucoup plus intéressante pour les investisseurs, il se pourrait même que l’immobilier à Tanger rivalise avec le cadre immobilier à Marrakech. En plus des projets de réaménagement et d’embellissement, on compte les nombreux projets de la zone industrielle qui sont également prévus dans le cadre du projet Tanger-Métropole. La mise sur pied des zones industrielles va permettre la création d’un certain nombre d’emplois faisant ainsi croître la demande en logements.

État actuel du secteur immobilier à Tanger

Le secteur immobilier à Tanger a connu une grosse période de croissance entre 2000 et 2008, mais depuis le secteur vit une situation de régression, dans tous les segments. Cela s’explique par le fait que la majorité des transactions qui se déroulent à Tanger sont liées aux pays européens qui ont été frappés par la crise. Le secteur immobilier à Marrakech a été victime de la même situation pendant quelques années, avant de connaitre une reprise. De plus, les MRE (Marocains résidant à l’étranger) qui représentent la masse la plus importante des acheteurs de biens immobiliers à Tanger ne cessent de voir leurs revenus diminuer. Avant la crise les MRE pouvaient acquérir des biens dont les prix variaient entre 500 000 et 1 million de dirhams, depuis quelques années, ils sollicitent surtout les logements sociaux dont le prix est d’environ 250 000 dirhams. Toutefois, le déficit en logement que vit le Maroc actuellement fait que la demande ne cesse de croître.

Le segment des biens de haut standing est celui qui est le plus affecté par cette situation, la chute est d’environ 50% sur les ventes, mais aussi sur les réalisations. Pourtant ces biens se vendaient sans problème avant 2010. Dans la zone résidentielle où se situent certains quartiers comme Souk El Bkar où Iberia, les demandes continuent d’arriver même si elles sont en baisse ? La situation n’est pas la même dans le secteur immobilier à Marrakech où les acheteurs de bien haut standing sont toujours plus nombreux. Depuis 2012, le secteur des logements sociaux est celui qui vend le plus de produits dans la ville de Tanger, on observe également une augmentation de la demande en logements sociaux dans le secteur immobilier à Marrakech. Le développement de ce segment a commencé en 2010 grâce au plan de relance du logement social qui tient sur la période 2010-2020. Grâce à ce plan, les promoteurs bénéficient de nombreux avantages et facilités sur le plan fiscal, ce qui les encourage à produire ce type de logements. L’engouement pour le logement social a été la cause d’une forte concurrence qui a abouti à la production de logements de meilleure qualité. Ainsi, différentes couches sociales sollicitent désormais les logements sociaux, surtout les MRE et les habitants de grandes métropoles qui souhaitent acquérir une résidence secondaire dans la ville de Tanger.

standard

Place de l’immobilier dans le patrimoine des ménages à Marrakech et au Maroc

vente villa hivernage marrakech

Selon les derniers chiffres de Bank Al-Maghrib, les ménages marocains sont surendettés, un peu plus chaque année. Les principales raisons de cet endettement sont l’investissement immobilier et les crédits à la consommation. Les ménages marocains résidents à l’étranger ne dérogent pas à la règle, ils empruntent de fortes sommes pour assurer leur investissement immobilier à Marrakech avec ChicRiad ou dans les autres villes du Maroc. Cela n’empêche pas les ménages de disposer d’un certain patrimoine financier. Patrimoine qui connait une bonne dynamique depuis quelques années. En effet, en fin 2014, on observe que les placements mobiliers des ménages ont augmenté de manière forte, tout comme leurs versements dans les banques. Au total en 2014, les ménages marocains possèdent la somme de 655 milliards de dirhams en patrimoine financier, une progression d’environ 7%. On observe donc une différence par rapport à la ventilation de 7,3% observée en 2013.

Toujours d’après Bank Al-Maghrib, cette hausse est le reflet partiel de l’accroissement non récurrent qui est associé à la contribution que le gouvernement a décidée. La constitution du patrimoine des ménages marocains, résidents ou non au Maroc, a quelque peu changé en 2014. En 2013 les versements dans les banques se chiffraient à 82% en 2013, alors qu’en 2014 ils se chiffraient à 80%, pour un total d’environ 536 milliards de dirhams. Ces versements dans les banques sont donc en hausse de 6,6%. Des versements qui servent parfois à investir dans des projets immobiliers à Marrakech ou ailleurs au Maroc. Dans le cadre des dépôts en banque, les dépôts à vue représentent 56%, pendant que les comptes d’épargne ont atteint en fin 2014 la barre de 24% de l’ensemble des dépôts enregistrés.

Les investissements dans les biens immobiliers à Marrakech et autres biens durables ont également augmenté, ils représentaient 10% en 2013 et 12% en 2014. Soit une augmentation de 2% dans un intervalle d’une année. La contribution des investissements mobiliers contribue à hauteur de 67 milliards dans le patrimoine financier des ménages marocains, une progression de 9,7% par rapport à l’année 2013. Les investissements immobiliers représentent la part la plus importante des placements des ménages, à hauteur de 87%, une augmentation de 3 points par rapport à l’année 2013. Quant à la part des titres de créance privés, elle a baissé de 3%, passant de 8% en 2013 à 5% en 2014. Depuis cinq ans, on remarque que la part de l’assurance-vie est assez constante et se maintient à 8%, soit un montant global de 52 milliards de dirhams à la fin de l’année 2014.

standard

L’influence du modernisme sur la chaise Barcelona

chaise barcalone

Le mouvement moderne est une tendance du design qui a fait son apparition en plein milieu des années 1920, elle porte également le nom de modernisme. Cette tendance est à l’origine du mobilier moderne que l’on retrouve actuellement dans nos étales. Le modernisme partage les mêmes préceptes que le Bauhaus avec le fonctionnalisme, et est même l’une des sources du constructivisme qui met en avant l’assemblage des différents matériaux, la solidité, la légèreté, etc. Ce nouveau style s’est fait connaitre grâce à de nombreux éléments qui ont facilité la communication autour de son adoption, comme le regroupement des architectes et des designers au sein d’associations de l’époque comme l’UAM (Union des Artistes Modernes). La promotion continuelle des nouvelles créations dans le cadre d’expositions internationales et la production et publication de revues comme « l’Esprit Nouveau » sont autant de facteurs qui ont contribué à faire connaitre le modernisme. Rappelons que c’est l’Exposition internationale en Espagne qui a suscité la création de la chaise Barcelona sur https://www.chaisebarcelona.com/fr/chaise-barcelona.

Certains architectes étendent leurs créations aux espaces intérieurs et à l’ameublement, nous pouvons citer le cas de Le Corbusier, mais aussi celui de Ludwig Mies qui a créé la chaise Barcelona pour meuble le pavillon allemand lors de l’Exposition internationale en 1929. Autant que l’habitation, ces architectes considèrent le meuble comme un élément composé de lignes au cœur de l’espace. Les tout premiers meubles métalliques associés au verre ont été présentés au salon des Artistes Décorateurs en 1927. À cette époque on assiste à un éclatement de philosophies vis-à-vis de l’Art déco qui a fait son apparition à la même époque. Le goût pour le modernisme connait une véritable explosion dans les années 1950 grâce notamment aux commandes faites par les institutions publiques pour le mobilier scolaire. C’est dans les années 1980 que le mouvement moderne prend fin et on abandonne la froideur et la rigidité des meubles fonctionnels pour se tourner vers des meubles plus esthétiques.

Parmi les grands architectes et designers qui ont été influencés par le style moderne, nous pouvons citer Le Corbusier, Arne Jacobsen, Eero Saarinen, Eileen Gray, Joseph Hoffmann, Alvar Aalto, et bien d’autres. La chaise Barcelona de Ludwig Mies se rapproche de ce style, mais elle n’en fait pas réellement partie. Le style Art déco prône également l’esthétique nouvelle, des meubles et objets plus purs, plus géométriques, moins ornés, mais ce style se distingue du modernisme au niveau de son public cible et des techniques de fabrication. L’Art déco encourage la fabrication d’objets luxueux d’inspiration traditionnelle d’ébénistes. Les clients sont donc essentiellement riches. Pendant ce temps le mouvement moderne encourage la production de masse, de qualité, pour des objets fonctionnels et à faibles coûts accessibles au plus grand nombre. De nombreux designers Art déco rejoindront le mouvement moderne.

standard

Quel est le prix d’une location de voiture à la Réunion ?

location-voiture-ile-reunion

L’une des préoccupations majeures que les particuliers ou les entreprises rencontrent en se rapprochant d’une agence de location de voiture à la Réunion sur le site http://www.europcar-reunion.com/ ou ailleurs est le prix. Le prix de la location courte durée est une question qui taraude les clients lorsqu’ils entreprennent de louer un véhicule. Nous ferons dans cet article, un tour d’horizon des différents prix qui sont proposés sur le marché français de la location de voiture. Sachez tout d’abord que le prix de la location est fonction de l’agence de location que vous contactez, mais aussi du type de véhicule que vous choisissez, en fonction de ces paramètres le prix peut passer du simple au double. S’agissant des tarifs il faut prévoir en moyenne la somme de 35 euros par jour pour une voiture appartenant à la catégorie A, que l’on appelle aussi «économique ». Certaines agences de location proposent des prix qui diminuent au fur et à mesure que le nombre de jours de location augmente. Les formules avantageuses sont parfois disponibles pour les week-ends.

Prix indicatifs pour la location courte durée d’un véhicule

Les prix donnés ci-dessous le sont à titre d’indicatifs, comme nous l’avons dit ils varient en fonction de l’agence. Pour une location de voiture à la Réunion ou en France pour une durée d’un mois, comptez en moyenne 800 euros pour un véhicule de catégorie A, à la journée, le même modèle vous coutera au minimum 80 euros, comptez jusqu’à 130 euros si vous optez pour des modèles différents. À l’heure, la location de voiture coute entre 15 et 25 euros selon les conditions, par heure supplémentaire vous paierez environ 8 euros. Pour une location de véhicule en aller simple, comptez en moyenne 350 euros pour un véhicule utilitaire avec chauffeur et entre 40 et 70 euros en forfait horaire. Selon les modèles et la fonction du véhicule, les prix sont différents. Pour un véhicule, en libre service comptez 40 euros de frais d’inscription et entre 7 et 105 euros en fonction de la catégorie et des conditions rattachées à la location. Pour une voiture avec chauffeur, comptez entre 350 et 850 euros, dépendamment du type de véhicule et des conditions de location. Les voitures de mariage sont louées entre 500 et 600 euros selon la durée et le type, les minibus sont disponibles à partir de 150 euros par jour de location.

Les véhicules utilitaires de 3m3 coutent entre 40 et 60 euros par jour de location, le camping-car vous reviendra à environ 70 à 170 euros par jour, pour une voiturette vous paierez environ 30 euros par jour avec 100km et 200 euros par semaine avec 200km. Les voitures auto-école peuvent également être louées, pour cela comptez en moyenne 20 à 400 euros en fonction du forfait qui lui-même dépend de la durée et du kilométrage. La location de voiture à la Réunion et en France prend également en considération le système de la voiture. Une voiture électrique vous coutera entre 60 et 300 euros, une limousine vous coutera entre 110 et 500 euros, toujours dépendamment des conditions contractuelles.

standard

Où trouve-t-on l’éthanol pour la cheminée et les véhicules ?

cheminee bioethanol

Le bioéthanol est un biocarburant fortement utilisé, que ce soit dans la cheminée à l’éthanol sur le site Cheminee Bio Ethanol France ou dans les véhicules. Toutefois, on observe encore des inégalités dans la production de cette ressource pleine d’avantages pour l’environnement. Certains pays produisent plus de biocarburant que d’autres. De prime abord, nous pouvons retenir que le Brésil et les États-Unis produisent environ 70% de l’éthanol à l’échelle mondiale. En 2003, la production mondiale de bioéthanol se chiffrait à environ 22 milliards de litres. L’Union européenne accumulait une production de 620 millions de litres. Pour avoir plus de détails de la production européenne, nous pouvons donner plus d’informations : l’Espagne est un gros producteur en Europe. En Belgique, on compte trois usines de production de bioéthanol que sont l’usine de Wanze inaugurée en 2008 et qui produit environ 300 000 m3 par an. L’usine Alco Bio Fuel inaugurée aussi en 2008 et située dans le port de Gand produit au maximum 150 000 m3 par an. Enfin, l’usine de Tereos Syral située à Alost produit au maximum 60 000 m3 par an.

Les États-Unis se positionnent comme deuxièmes sur la liste des plus gros producteurs de bioéthanol à travers le monde. En 2001, leur production annuelle se chiffrait à 6,21 millions m3 ; en 2003 cette production se chiffrait à 10,2 millions m3 et en 2006 10% de la production de maïs du pays a été transformée en bioéthanol. Cette augmentation de la quantité de bioéthanol a eu un impact positif sur les achats de cheminées à l’éthanol. Le premier producteur de bioéthanol en Europe est la France. En 2011, 43,4 millions d’hectolitres de bioéthanol ont été produits sur le continent dont 12 millions d’hectolitres en France. Le bioéthanol français est produit à 58% à base de céréales, 38% à base de betteraves et 4% à base d’éthanol vinique.

La filière bioéthanol est en constant développement, mais quel est l’avenir du biocarburant à l’heure actuelle ? Que pourrons-nous faire en plus de nous en servir dans la cheminée à l’éthanol ? Les nouvelles filières de production de bioéthanol par bio-ingénierie ou par d’autres méthodes permettront de limiter le conflit qui existe entre le secteur agroalimentaire et le secteur énergétique. Les futurs procédés devraient permettre de produire le biocarburant par voie thermochimique, par gazéification ou par hydrolyse enzymatique. La première méthode permet de produire du biodiesel à partir du bois ou d’autre type de biomasse. La biomasse est d’abord transformée en gaz avant d’être transformée en carburant liquide.

standard